Paul Gaugler studied singing in Strasbourg and at the Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris where he graduated with honours in 2005: Prix de chant; Certificat de pédagogie et organologie du chant; Diplôme de formation supérieure.

Projects for the season 2017/2018 : Faust in La Damnation de Faust; tour and recording at the Théâtre Impérial de Compiègne with Ensemble Miroirs Étendus, Normanno in Lucia di Lammermoor and Junger Diener in Elektra at the Opéra national de Bordeaux and Beethoven's Symphony No. 9 in Opéra de Saint-Etienne.

In 2019, he will sing the title role of Benjamin Godard's opera: Dante.

Paul won the "Prix Spécial" for the best performance of a French Aria in the "Concours international de Belcanto Vincenzo Bellini" in 2012 in Catania, Italy and again in 2013 in Paris. The chairman of the jury was Alain Lanceron. As laureate of the Armel Opera Competition in 2011, he sang Il Duca di Mantova in Rigoletto at the Pilsen Opera House, Czech Republic and recorded it at the Szeged National Theatre, Hungary for Arte Live Web.

William Christie conducted him in L'Europe Galante (Octavio) (Festival d’Ambronay 2005, Opéra de Vichy, Opéra de Besançon and Fundaçion Kursaal San Sebastián). He sang Charles/Selim in Les Sacrifiées by Thierry Pécou (2008), (ARCAL, National Company, Opéra de Reims, Opéra de Rouen, Opéra de Massy and broadcast on France Musique and Mezzo TV). Paul has sung the role of Don José in Carmen several times, (Palais des Congrès of Yaoundé, Cameroun, Théâtre Le Mas in Le Mée-sur-Seine and Festival of Saint-Paul-de-Vence staged by Elisabeth Vidal). André Engel staged him in Ariadne auf Naxos (Bacchus) at Royaumont in 2009. He sang in Nietzsche/Wagner: le Ring, an adaptation of Richard Wagner’s Ring at the Opéra de Reims in 2010, and again in 2012 at the Athénée Théâtre Louis-Jouvet in Paris. Paul sang Tamino in Die Zauberflöte in 2014 in Palais des Festivals de Cannes and on tour in France. He has sung many times the role of Boris in Kát’a Kabanová directed by André Engel and Irene Kudela (on tour in 2012, 2013 and 2014: Théâtre des Bouffes du Nord, Paris, Operadagen Rotterdam, La Criée de Marseille, Opéra de Clermont-Ferrand, Teatro del Canal, Madrid…) and records it in 2014 for France Television (Grand Prize 2012 by the French Critic’s Union for Best Opera of the Year).

Paul also sings oratorios (Verdi Requiem, Symphonie nr.9, L’Enfance du Christ…) Sylvain Cambreling conducted him in Threni, Stravinsky in Amphithéâtre de l’Opéra Bastille.

In 2015/2016, two new productions with ARCAL, National Company: Paul Gaugler is the tenor of Diary of One Who Disappeared (Zápisník Zmizelého) staged by Louise Moaty on tour with the mezzo Albane Carrère. He's also singing in The Cunning Little Vixen on tour in several opera houses and national theater, conducted by Laurent Cuniot and staged by  Louise Moaty (Opéra de Massy, Opéra de Besançon, Opéra de Reims...).

This season 2016/2017, Paul Gaugler sings a Brabantische Edle in Lohengrin at the Opéra national de Montpellier and the Diary of One Who Disappeared at the Festival d’Île-de-France. On tour in China, he makes his debuts in Shanghai Symphony Hall.

Paul Gaugler étudie le chant à Strasbourg puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient son prix, son certificat de pédagogie et organologie du chant et son diplôme de formation supérieure en 2005. Le long de son parcours, il fait des rencontres déterminantes avec Rockwell Blake, Christian Tréguier et Ludovic Tézier.

Parmi ses Projets pour 2017/2018 : Le rôle de Faust dans La Damnation de Faust ; tournée et enregistrement au Théâtre Impérial de Compiègne avec l'Ensemble Miroirs Étendus, Normanno dans Lucia di Lammermoor, Junger Diener dans Elektra à l'Opéra national de Bordeaux ainsi que la Symphonie N° 9 de Beethoven à Opéra de Saint-Etienne.

En 2019, il chantera le rôle-titre de l'opéra de Benjamin Godard : Dante.

Paul reçoit le Prix spécial pour la meilleure interprétation d’un air en français au Concours international de Belcanto Vincenzo Bellini, dont le Jury est présidé par Alain Lanceron, en 2012 à Catane et en 2013 à Paris. Lauréat de Armel Opera Competition en 2011, il chante Il Duca di Mantova, Rigoletto à l’Opéra de Pilsen, République Tchèque et l’enregistre au Théâtre National de Szeged, Hongrie pour Arte Live Web.

William Christie le dirige pour ses débuts dans L'Europe Galante (Octavio), (Festival d’Ambronay 2005, Opéras de Vichy, de Besançon et de San Sebastián). Il chante le rôle de Don José dans Carmen au Palais des Congrès de Yaoundé, Cameroun, au Théâtre Le Mas à Le Mée-sur-Seine dirigé par Gaspard Brécourt et au Festival de Saint-Paul-de-Vence mis en scène par Elisabeth Vidal. Dans Les Sacrifiées de Thierry Pécou (création de l’Arcal en 2008) dirigé par Christian Gangneron et Laurent Cuniot, il est Charles/Selim (Opéra de Reims, Opéra de Rouen, Opéra de Massy et diffusion sur France Musique et Mezzo TV). En 2009 André Engel le met en scène dans Ariadne auf Naxos (Bacchus) à Royaumont. Il aborde Wagner dans l’adaptation Nietzsche/Wagner : le Ring en 2010 à l’Opéra de Reims, puis en 2012 à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet. En 2014 Paul chante Tamino dans Die Zauberflöte au Palais des Festivals de Cannes. La même année, Paul enregistre Boris dans Kat’a Kabanova sous la direction d’André Engel et Irène Kudela pour France Télévision dans le cadre d’une tournée européenne (Théâtre des Bouffes du Nord, Operadagen de Rotterdam, Teatros del Canal, Madrid, La Criée, Marseille, Opéra de Clermont-Ferrand, France Musique…). (Grand Prix 2012 du Syndicat Professionnel de la Critique pour le meilleur spectacle lyrique).

Paul Gaugler chante également l’oratorio : Requiem de Verdi, L’Enfance du Christ de Berlioz, La Symphonie n°9 de Beethoven… Des pièces plus rares aussi telle Threni de Stravinsky sous la direction de Sylvain Cambreling à l’Amphithéâtre de l'Opéra Bastille.

Cette saison 2015/2016, Paul Gaugler retrouve l’ARCAL, compagnie nationale, pour deux nouvelles productions mises en scène par Louise Moaty : La Petite Renarde rusée sous la direction de Laurent Cuniot (Opéra de Massy, Opéra de Besançon, Opéra de Reims…) ; en tournée avec la mezzo Albane Carrère il est le ténor du Journal d'un disparu (Zápisník Zmizelého).

Cette saison 2016/2017, Paul Gaugler chante à l'Opéra national de Montpellier un Brabantische Edle in Lohengrin, reprend Le Journal d'un disparu (Zápisník Zmizelého) au Festival d'Île-de-France. En tournée de gala en Chine, il fait ses débuts au Shanghai Symphony Hall.

Paul Gaugler studierte Gesang in Straßburg, dann im Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris wo er im Jahr 2005 erfolgreich seinen Abschluss erhielt. Die entscheidenden Begegnungen hat er mit, Rockwell Blake, Christian Tréguier und Ludovic Tézier gemacht.

Projekte für 2017/2018 : Faust in La Damnation de Faust ; Tournee und Aufnahme im Théâtre Impérial de Compiègne mit Ensemble Miroirs Étendus, Normanno in Lucia di Lammermoor und Junger Diener in Elektra im Opéra national de Bordeaux und 9. Sinfonie, Beethoven im Opéra de Saint-Etienne.

2019, wird er die Rolle-Titel Dante von Benjamin Godard singen.

    2012 erhielt Paul Gaugler im italienischen Catane und 2013 in Paris, den Sonderpreis im internationalen Wettbewerb von Belcanto Vincenzo Bellini für die beste Interpretation der französischen Arie. Die Jury wurde von Alain Lanceron geleitet. 2011 ist er Preisträger der Armel Opera Competition. Er singt Duca di Mantova in Rigoletto in der Pilsen Oper in der Tschechischen Republik. Anschließend wurde er im ungarischen Nationaltheater von Szeged, für Arte Live Web aufgezeichnet.

    William Christie dirigierte ihn in L'Europe Galante (Octavio), (Festival d’Ambronay 2005; Opéra de Vichy; Opéra de Besançon und Kursaal San Sebastián). Er sang mehrmals die Rolle von Don José in Carmen (Palais des Congrès de Yaoundé, Cameroun, Théâtre Le Mas in Le Mée-sur-Seine von Gaspard Brécourt dirigiert and Festival de Saint-Paul-de-Vence von Elisabeth Vidal inszeniert). In Les Sacrifiées von Thierry Pécou (erste Ausführung 2008) von Christian Gangneron inszeniert, sang er die Rollen von Charles / Selim (Arcal, Opéra de Reims; Opéra de Rouen; Opéra de Massy und ausgestrahlt von France Musique und Mezzo TV). Sylvain Cambreling dirigierte ihn 2009 in Threni von Igor Stravinsky im Amphithéâtre de l’Opéra Bastille. André Engel inszenierte ihn 2009 mit der Rolle des Bacchus in Ariadne auf Naxos in Royaumont. 2010 sang er in der Adaptation von Nietzsche/Wagner: le Ring in der Opéra de Reims, anschließend 2012 im Athénée Théâtre Louis-Jouvet. 2014 singt Paul Tamino in Die Zauberflöte im Palais des Festivals de Cannes (und auf Tournee).

Paul singt die Rolle des Boris in Kat’a Kabanova unter der Leitung von André Engel und Irène Kudela in 2014 für France Télévision nach einer europäischen Tournee (Operadagen, Rotterdam; Teatros del Canal, Madrid; La Criée de Marseille; Opéra de Clermont-Ferrand und ausgestrahlt von France Musique…). (Grand prix 2012 von Syndicat de la Critique, für die Beste Oper).

Im 2015/2016, zwei neuen Produktionen mit dem ARCAL (nationale Gesellschaft): Paul Gaugler wird der Tenor des Tagebuch eines Verschollenen (Zápisník Zmizelého) sein, von Louise Moaty inszeniert, auf Tournee mit dem mezzo Albane Carrère und wird der Schulmeister in Das Schlaue Füchslein singen, von Laurent Cuniot dirigiert und Louise Moaty inszeniert (Opéra de Massy, Opéra de Besançon, Opéra de Reims…).

Die Saison 2016/2017 singt Paul Gaugler in der Opéra national de Montpellier einer Brabantischer Edler in Lohengrin und erneut der Tenor des Tagebuch eines Verschollenen in den Festspielen von Île-de-France. Auf Tournee in China, macht er seine Debüts im Shanghai Symphony Hall.