OPÉRA MAGAZINE

Concours International de Bel Canto Vincenzo Bellini

« Le ténor français Paul Gaugler a montré des moyens impressionnants : vocalises di forza dans l’Armida de Rossini, suraigus percutants dans I puritani et Il pirata. Sa solide technique et son indéniable autorité lui ont valu le Prix Spécial pour la meilleure interprétation d’un air en français, grâce à La Favorite. »

"French tenor Paul Gaugler showed impressive abilities: coloraturas di forza in Rossini's Armida, powerful extra top notes in Puritani and Il Pirata. His solid technique and undeniable authority made him worthy of the special Prize for the best performance of a French aria, thanks to La Favorite."


Diary of One Who Disappeared, (Journal d'un Disparu), Janacek

« ... prêt à fondre sous ses charmes, le ténor Paul Gaugler impressionne autant par la qualité de son chant que par sa diction. »

"... ready to melt under her charms, the tenor Paul Gaugler impresses as much by the quality of his singing than his diction."


« Quant au « Disparu » il reviendra à Paul Gaugler qui depuis son Octavio des Fêtes Galantes pour William Christie a fait bien du chemin : il est l’un de nos plus beaux jeunes ténors... »

"The "one who disappeared" will belong to Paul Gaugler, who did well of the path since his Octavio (L’Europe Galante) for William Christie: he is one of our most beautiful young tenor…"


The Cunning Little Vixen, Athénée, Théâtre Louis Jouvet, Paris

« Le ténor Paul Gaugler, qui joue notamment l’Instituteur, nous fait sombrer dans le lyrisme déroutant de l’écriture de Janáček. Ivre, titubant le long de la route, discourant de physique newtonienne et d’amour, l’Instituteur se lance dans des bribes mélodiques, toujours sublimes, jamais achevées. L’orchestre (l'Ensemble TM+ dirigé par Laurent Cuniot), puissant, tour-à-tour le soutient ou le laisse s’écrouler, prenant le dessus sur l’ivrogne. Les sonorités de la langue tchèque augmentent encore l’étrangeté de cette écriture, et emportent le public dans des forêts fantasques. »


« Paul Gaugler anime son timbre ciselé de ténor avec une verve et une véritable excellence. On retrouve avec plaisir une expressivité solaire et herculéenne qui sculptent la partition de Janacek sans perdre les nuances du texte. »

 

Paul Gaugler in Shanghai Symphony Hall - CHINA TOUR 2016 / 2017

paulgaugler.com © Paul Gaugler 2017